A quoi joue Binance à Singapour ? Les monnaies fiat désormais inaccessibles

Une collaboration forcée – Binance est pris dans la tourmente des régulateurs financiers de plusieurs pays depuis quelques mois, et se voit donc forcer de les amadouer. C’est sans doute pour répondre à son passage sur la liste noire des entités non règlementées par l'Autorité monétaire de Singapour (AMS) que la plateforme d’échange crypto va limiter certains de ses services dans la Cité-État.

Binance se fait tordre le bras par l’AMS

Les galères réglementaires ont commencé vers fin juin 2021 pour la plateforme Binance, lorsque la Financial Conduct Authority (FCA), le gendarme financier britannique, a accusé la plateforme de mener des activités sans son autorisation.

Les ennuis avec d’autres pays se sont succédés depuis (Japon, Italie, Pays-Bas, …) jusqu’aux récentes accusations de l'AMS en début septembre. C’est dans ce contexte difficile que Binance a annoncé, via une publication officielle, que tous ses services liés aux monnaies fiduciaires seraient suspendus pour les ressortissants singapouriens, et ce, dès le 26 octobre prochain :

« À compter du 26/10/21 à 6h00 (heure française), les utilisateurs de Singapour ne pourront plus accéder à certaines fonctions de Binance.com, notamment les services de dépôt en fiat, le trading au comptant de cryptomonnaies, l'achat de cryptomonnaies par le biais de canaux fiats et de [l'application] Liquid Swap (…) Nous allons restreindre les utilisateurs de Singapour en ce qui concerne les services de paiement réglementés, conformément à notre engagement de conformité. »

A partir du 26 octobre 2021, Binance va suspendre les services liés aux monnaies fiduciaires pour les utilisateurs de Singapour
Annonce de Binance sur la suspension de certaines activités à Singapour – Source : Binance

>> Le Bitcoin fluctue, c'est aussi pour ça qu'on l'aime ! Embarquez sur la plateforme de référence FTX <<

Quid de la plateforme Binance.sg ?

Lorsque l’AMS a placé Binance.com sur sa liste noire, elle n’en a pas fait de même avec Binance.sg, qui était en cours de demande de licence auprès des services du gendarme financier.

Le message de Binance ne mentionne en rien cette entité, et si elle pourra offrir ces services qualifiés de « paiements réglementés » à la place du site principal. De même, les services qui continuent d’être autorisés pour les singapouriens ne sont pas être explicitement mentionnés, même si l’on suppose que le trading de crypto à crypto et les dépôts/retraits de cryptos sont toujours possibles.

Tout ceci va en tout cas dans le sens d’un récent tweet de Changpeng « CZ » Zhao, le CEO de Binance, qui avait insisté sur le fait que la conformité réglementaire était devenue une étape (un obstacle ?) obligatoire à passer pour la cryptosphère :

« Il est impératif qu'en tant qu'industrie, nous continuions à nous associer aux régulateurs et aux forces de l'ordre dans la poursuite de notre objectif commun de créer un écosystème plus sûr pour les utilisateurs. »

Publication de Changpeng « CZ » Zhao annonçant sa volonté de s'associer aux régulateurs pour créer un écosystème plus sûr pour les utilisateurs
Publication de Changpeng « CZ » Zhao – Source : Twitter

C’est sans doute dans cet esprit de se ranger du côté des autorités que Binance s’est décidé à établir clairement son siège social prochainement. L’étau réglementaire se resserre de plus en plus, et il ne reste plus à la cryptosphère qu’à espérer qu’il n’en étouffera pas complètement ce secteur bourré d’innovations disruptives.

L’article A quoi joue Binance à Singapour ? Les monnaies fiat désormais inaccessibles est apparu en premier sur Journal du Coin.



source https://journalducoin.com/actualites/binance-singapour-monnaies-fiduciaires-inaccessibles/

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Réseau 5G : déploiement, fonctionnement, usages et smartphones compatibles

Réseau 5G : déploiement, fonctionnement, usages et smartphones compatibles en France

Réseau 5G : déploiement, fonctionnement, usages et smartphones compatibles en France