Le roi des cryptomonnaies éclatées victime d’une énorme attaque des 51% : Bitcoin SV (BSV), stop ou encore ?

3 clones de Bitcoin pour le prix d’un – Il semblerait que Craig Wright, le plus célèbre des Faketoshis, se soit trop occupé à faire des procès à la Terre entière plutôt qu’à maintenir son projet de crypto BSV en bon état. Ce 3 août, le réseau BSV s’est en effet divisé en 3 blockchains différentes suite à une attaque des 51%.

Une attaque des 51% menée presque ouvertement !

Ce n’est pas la première fois que le projet BSV de Craig Wright connait une telle déconvenue, mais ce mardi 3 août 2021, c’est une attaque massive qu’a subi la blockchain issue du hard fork de Bitcoin Cash (BCH).

Selon l’expert en cybersécurité Kim Nilsson, cité par CoinDesk, la première « reorg » (réorganisation des derniers blocs étant pourtant censés être validés d’une blockchain) de mardi avait une profondeur d'environ 100 blocs. Cela signifie que l’attaque des 51% a débuté environ 17 heures auparavant, si l’on prend un délai normal d’environ 10 minutes entre les validations de blocs.

Marre des shitcoins explosés au sol ? Concentrez-vous sur le roi Bitcoin, avec SwissBorg >>

Rappelons ici qu’une attaque des 51%, dans un consensus par Preuve de travail, consiste à prendre le contrôle de plus de la moitié de la puissance de calcul (hashrate) servant à valider les blocs de transactions d’un réseau blockchain.

Nikita Zhavoronkov, développeur la plateforme d'analyse Blockchair, a confirmé dans un tweet cette reorg d’au moins 100 blocs, et a précisé qu’elle a provoqué « l’effacement » de 570 000 transactions.

Tweet revenant sur le détail de l'attaque 51% menée contre Bitcoin SV
Compte Twitter de Nikita Zhavoronkov (@nikzh)

Selon Lucas Nuzzi, de la société CoinMetrics, dans la panique initiale de cette attaque, jusqu’à 3 versions différentes de la blockchain BSV ont été créées et minées simultanément, dans la plus grande confusion générale, par les pools de mineurs.

Tweet de Lucas Nuzzi revenant sur l'attaque des 51% menée contre BSV.
Compte Twitter de Lucas Nuzzi (@LucasNuzzi)

Une gouvernance par tweet qui ne fait pas très décentralisée (ni sérieux)

Certains observateurs se sont moqués des tentatives des équipes BSV pour contrer cette attaque, en plaisantant sur le fait qu’ils ont inventé le « consensus par tweet » (Proof of Tweet ?).

Les équipes de développement de ce clone boiteux de Bitcoin ont en effet demandé via Twitter aux opérateurs de nœuds de marquer la blockchain frauduleuse comme « invalide », pour tenter de renvoyer les nœuds vers la blockchain soutenue par les « bons » mineurs.

Compte Twitter @wizsecurity

Comme le rappel CoinDesk, le réseau BSV avait déjà souffert de pas moins de 4 attaques entre fin juin et juillet.

Les attaques des 51% sont des problèmes pour les petits réseaux blockchains en Preuve de travail, dont le peu de mineurs y opérant peut facilement être débordé par un attaquant. Il faut dire que ces attaques peuvent rapporter très gros aux mineurs malveillants.

Allez, on oublie les cryptomonnaies honteusement inutiles comme le Bitcoin SV (BSV), et on s'intéresse à toutes les autres : ne laissez pas passer le train, et prenez les devants : investissez sur les cryptomonnaies de demain en vous inscrivant sur la plateforme de référence FTX, en bénéficiant d'une réduction à vie sur vos frais de trading (lien affilié).

L’article Le roi des cryptomonnaies éclatées victime d’une énorme attaque des 51% : Bitcoin SV (BSV), stop ou encore ? est apparu en premier sur Journal du Coin.



source https://journalducoin.com/actualites/roi-cryptomonnaies-eclatees-attaque-51-bitcoin-sv-stop/

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Réseau 5G : déploiement, fonctionnement, usages et smartphones compatibles

Réseau 5G : déploiement, fonctionnement, usages et smartphones compatibles en France

Réseau 5G : déploiement, fonctionnement, usages et smartphones compatibles en France