On sait enfin ce qui se cache derrière le stablecoin USDC de Circle

Transparent comme du verre, vraiment ? – Le stablecoin USDC proposé par Circle a parcouru un long chemin depuis son lancement officiel en 2018. Chemin qui l’a amené rapidement à devenir le deuxième stablecoin adossé au dollar US le plus utilisé, après l’USDT de Tether. Aujourd’hui, dans un souci de transparence, Circle révèle les réserves qui assurent la parité de cette cryptomonnaie avec le billet vert.

Un souci de bien faire pour l’USDC de Circle ?

3 ans après l’émission du premier USDC, le succès du stablecoin lancé conjointement par Circle et Coinbase n’est plus contestable, tellement il grignote jour après jour des parts de marché à l’actuel roi USDT.

Dans une publication parue ce 20 juillet, Jeremy Allaire, le co-fondateur et CEO de Circle, explique les soucis de confiance et de transparence que son entreprise et lui souhaitent donner à l’USDC :

« (…) Bien que la divulgation publique des réserves [adossées à l’USDC] ne soit pas actuellement une exigence réglementaire pour les stablecoins ou les monnaies numériques émises à titre privé, nous voulons continuer à montrer la bonne direction au secteur, avec une plus grande transparence et un modèle de collaboration public-privé profondément engagé, d'autant plus que le rôle des monnaies numériques en dollars gagne en importance dans le système financier mondial. »

Circle se décide à révélé au grand jour ses réserves adossées à l'USDC
Affiche de l'annonce de la divulgation des réserves de Circle – Source : Circle
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est CTA-achat-Bitcoin-BTC-trop-tard.png.

Circle donne les détails des actifs derrière son USDC

Ainsi, en plus de continuer à faire produire régulièrement des attestations qui certifient les réserves adossées à l’USDC par le cabinet comptable indépendant Grant Thornton, Circle fournira désormais la distribution précise des avoirs libellés en dollar qui assurent la parité d’émission d'1 USDC pour 1 dollar US.

Cette ventilation d’actifs est visible dans la dernière certification en date de Grant Thornton (la 33ème depuis la création de l’USDC). On constate ainsi que les 22,2 milliards d’USDC à date du 16 juillet sont garantis et couverts à 100 % principalement par :

  • 13,4 milliards de dollars de cash et assimilés ;
  • 2,9 milliards de dollars de certificats de dépôt « Yankee » ;
  • 2,7 milliards de dollars de titres du Trésor US.
Circle se décide enfin à partager la certification détaillée des réserves derrière l'USDC
Certification détaillée des réserves derrière l'USDC – Source : centre.io

Il faut dire que Jeremy Allaire confirme une fois plus, dans ce dernier message, la volonté de voir Circle être cotée en Bourse d’ici fin 2021. On en comprend que davantage cette résolution à montrer patte blanche, aussi bien à ses utilisateurs/investisseurs qu’aux autorités de réglementation. Il y a sans doute aussi la volonté de ne pas se retrouver, comme l’USDT de Tether, dans une incertitude louche, qui ensuite oblige à ramer fort pour se refaire une réputation.

Plus que les stablecoins, pratiques, mais ennuyeux, votre truc à vous c'est plus Bitcoin est les cryptomonnaies classiques ? Une offre limitée vous permet ces jours-ci d'obtenir gratuitement jusqu'à 300€ en crypto (sous réserve d'un dépôt minimum de 150€) ! Profitez de cette offre, tout en soutenant le travail du Journal du Coin en utilisant ce lien affilié pour vous inscrire sur la plateforme de référence Swissborg (voir conditions de l'offre sur le site officiel).

L’article On sait enfin ce qui se cache derrière le stablecoin USDC de Circle est apparu en premier sur Journal du Coin.



source https://journalducoin.com/actualites/on-sait-enfin-ce-qui-se-cache-derriere-le-stablecoin-usdc-de-circle/

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Réseau 5G : déploiement, fonctionnement, usages et smartphones compatibles

Réseau 5G : déploiement, fonctionnement, usages et smartphones compatibles en France

Réseau 5G : déploiement, fonctionnement, usages et smartphones compatibles en France