Face à la crise, Binance US prêt à faire parler la poudre à Wall Street ?

Après une année 2020 marquée par les opérations via Special Purpose Acquisition Company (SPAC), l’année 2021 semble être celle des introductions en bourse. Mais, pour s’introduire, il faut satisfaire certains standards de régulation. Et Binance US, qui réfléchit à une introduction, a encore du chemin à parcourir pour satisfaire aux exigences de la Securities and Exchanges Commission (SEC).

Changpeng “CZ” Zhao réagit aux attaques des régulateurs envers Binance

Binance fait l’objet d’une pression réglementaire considérable dans plusieurs pays. Les régulateurs du Royaume-Uni, du Japon, de la Thaïlande, de Malte, des îles Caïmans, de la Pologne ont mis en garde l’exchange et certains ont déjà pris des mesures contre ce dernier.

Les institutions du Royaume-Uni ont pris des mesures contre la bourse dès le début du mois de juillet. Barclays a interdit à ses clients de transférer des fonds vers Binance le 6 juillet, et Santander a fait de même. Binance elle-même a ensuite suspendu les retraits effectués en livres sterling pour ses utilisateurs basés au Royaume-Uni.

Par la suite, le régulateur financier italien a publié une déclaration indiquant que les sociétés du groupe Binance n’étaient pas autorisées à fournir des services et des activités d’investissement en Italie. Cette série d’actions réglementaire a poussé Binance à retirer ses actions tokénisées de la négociation. Enfin, depuis le 26 juillet Binance ne propose plus de paires en euros, livres et dollars australiens pour le trading sur marge.

Tweet de l'analyste Walter Bloomberg annonçant la suppression des paires en euros, livres et dollars australiens pour le trading sur marge sur les plateformes du groupe Binance
Tweet annonçant la suppression des paires en euros, livres et dollars australiens – Source Twitter

Changpeng Zhao, le CEO de Binance, a déclaré que la société était susceptible d’être confrontée à d’autres actions réglementaires à l’avenir, car elle « est en train de passer d’une startup technologique à un service financier ». En outre, il a reconnu que les relations avec les régulateurs n’avaient pas été le point fort de Binance, et la société renforce désormais ses efforts en matière de réglementation en embauchant d’anciens régulateurs.

Les cryptomonnaies envahissent Wall Street, prenez les gros bonnets de vitesse ! >>

Binance intensifie ses efforts de compliance et vise l’introduction en bourse aux États-Unis

Lors de l’événement Redefine Tomorrow, Zhao a affirmé que Binance US « étudie la possibilité d’une introduction en bourse ». Après la cotation de Coinbase au début de l’année sur le NASDAQ, les États-Unis disposent désormais d’un écosystème où les sociétés de cryptomonnaies peuvent entrer en bourse, selon Zhao. En effet, plusieurs entreprises crypto basées aux États-Unis, notamment Gemini, Kraken et Circle, cherchent à s’introduire sur le marché US.

En ce qui concerne la maison mère Binance, l’introduction en bourse n’est pas prévue dans l’immédiat. Néanmoins, le CEO de Binance n’exclut pas cette possibilité à l’avenir. Cette déclaration tranche avec les propos de Zhao plus tôt dans l’année. En effet, Zhao avait émis la possibilité de développer son exchange exclusivement à travers son jeton utilitaire le BNB. Toutefois, la voie cryptographique n’a pas été mentionnée par Zhao lors de son allocution.

Afin d’entamer le processus d’introduction, Binance US doit encore remplir plusieurs conditions :

« Binance US envisage la voie de l’introduction en bourse. La plupart des régulateurs sont familiers avec un certain modèle : avoir un siège social, avoir une structure d’entreprise. Nous mettons actuellement ces structures en place pour faciliter l’introduction. Une fois que ces structures sont en place, il est plus facile de procéder à une introduction. Ce n’est donc pas hors de question. Mais pour l’instant, nous en sommes encore aux premières étapes. »

Changpeng Zhao, CEO de Binance

Compte tenu de l'attention accrue portée à la réglementation, Binance intensifie également ses efforts de conformité :

“Nous recrutons de nombreux spécialistes traditionnels de la conformité, ainsi que d'anciens régulateurs, afin d'améliorer la communication de Binance avec les régulateurs.

Changpeng Zhao, CEO de Binance

Zhao est en fait à la recherche d’un nouveau CEO pour Binance, dont il espère qu’il aura une « très forte expérience en matière de réglementation ». Depuis son lancement en 2019, Binance US subit la pression des régulateurs aux États-Unis. L’exchange a fait l’objet d’une enquête de la part de l’Internal Revenue Service pour des activités commerciales illégales présumées. En outre, Binance US a fait l’objet d’une enquête de la Commodity Futures Trading Commission américaine concernant des transactions présumées de clients américains.

Les petits soucis de Binance sont passagers et la plateforme saura trouver à n'en pas douter la bonne formule pour s'adapter. En attendant, rien ne vous empêche de tester un de ses concurrents en pleine ascension : FTX. N'attendez pas et inscrivez-vous sur FTX en bénéficiant grâce au Journal du Coin d'une réduction à vie sur les frais de trading (lien affilié).

L’article Face à la crise, Binance US prêt à faire parler la poudre à Wall Street ? est apparu en premier sur Journal du Coin.



source https://journalducoin.com/actualites/face-a-la-crise-binance-us-pret-a-faire-parler-la-poudre-a-wall-street/

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Réseau 5G : déploiement, fonctionnement, usages et smartphones compatibles

Réseau 5G : déploiement, fonctionnement, usages et smartphones compatibles en France

Réseau 5G : déploiement, fonctionnement, usages et smartphones compatibles en France